Chou pommé, brukselka, chou-fleur et brocoli – Ravageurs et maladies

Maladies et ravageurs. La syphilis du chou est une maladie dangereuse des légumes crucifères, qui cause le plus de dommages à la culture sur les sols humides et acides. La maladie est causée par un champignon, qui forme diverses formes d'épaississement nodulaire sur les racines des plantes infectées. Ces tumeurs se désintègrent avec le temps, libérant d'énormes quantités de spores du champignon, qui en restant dans le sol pour 8 ils conservent la capacité d'infecter les plantes pendant des années. La mesure préventive la plus efficace est le chaulage du sol. Dans un sol avec un pH de 7,5 à 8,0, les spores ne se développent pas. La santé des graines et du sol utilisés pour la production de plants et la rotation correcte des plantes sont également importantes. Dans les parterres de fleurs, sur lequel poussent les plantes infectées, le chou ne doit pas être cultivé plus tôt qu'après sept ans. Les plantes malades et infectées doivent être détruites.

Les larves de colvert se nourrissent des pétioles, ce qui les fait s'épaissir, feuilles torsadées et enroulées. Souvent, les choux endommagés forment plusieurs petites têtes au lieu d'une seule. Les plantes sont infestées fin mai ou début juin. Mettre en place un lit de semence dans un endroit ensoleillé, une bonne culture du sol, l'utilisation d'engrais et de farine de roche bien distribués et une bonne rotation des cultures peuvent empêcher l'apparition de ce ravageur. En cas de danger d'apparition, les plantes doivent être pulvérisées plusieurs fois avec Artanax ou Pyrèthre. Le ravageur le plus dangereux des plantes crucifères, cependant, est la mouche du chou (Hylemyia brassicaej; les adultes ressemblent à la mouche domestique. Fin avril ou début mai, la femelle pond des œufs dans le champ juste à côté du collet du chou. Les larves à couver se nourrissent des racines et du cou des racines, détruisant ainsi la plante entière. Généralement, la première génération de déchets est la plus dangereuse, en particulier la recherche de roses de chou-fleur. Dans les régions, où ce ravageur se produit, les semis doivent être plantés très tôt ou très tard. Il est conseillé de planter plus profondément et saupoudrer légèrement les plantes. Ce ravageur dangereux est dissuadé par la livèche posée dans les inter-rangées. Épousseter les plantes avec de la chaux algale donne également de bons résultats, farine de basalte ou Spruzit. La culture coordonnée des tomates réduit l'infestation des légumes crucifères par les larves de chou.

Crème de radis (Hylemyia floralis) ce n'est pas si menaçant, comme la crème de chou associée. Cependant, l'utilisation d'engrais trop frais doit être évitée. Le papillon du chou est un ravageur bien connu, qui pond des œufs jaunes sur la face inférieure des feuilles des plantes crucifères tout au long de l'été. Les chenilles qui ont éclos des œufs mangent les feuilles. Les papillons peuvent être effrayés avec diverses préparations à base de plantes, et les chenilles sont contrôlées avec la préparation bactérienne Bacillus thuringiensis ou Pyrethrum.